Maurice Couette (1858-1943)

Maurice Couette, né le 9 janvier 1858 à Tours et mort le 18 août 1943, est un physicien français dont les travaux portèrent principalement sur la mécanique des fluides et particulièrement sur la rhéologie. Son nom est principalement associé à l’écoulement de Couette. On lui doit également un viscosimètre à cylindres concentriques qui porte son nom.

En juin 1874, Maurice Couette a obtenu un baccalauréat ès-lettres et en septembre un ès-sciences à Poitiers. Il obtint ensuite une licence en mathématiques spéciales (1877) et une autre en science physique (1879).

En 1887, Couette intégra le Laboratoire de Recherche de Physique de la Sorbonne pour préparer un doctorat ès-sciences sous la direction de Gabriel Lippman. Au cours de son passage à la Faculté des Sciences il a bénéficié de la présence du célèbre chercheur Joseph Boussinesq.

C’est pendant la préparation de son doctorat, que Couette a réalisé ces travaux les plus intéressants sur la viscosité des fluides. Il a soutenu sa thèse le 30 mai 1890. Au mois de septembre de la même année, il a obtenu un poste de professeur de physique à l’Université Catholique d’Angers. Il semblerait que malgré le poste prestigieux de professeur à l’université, sa situation financière n’était pas au top et il était obligé d’arrondir ses fins de mois en donnant des cours particuliers.

En plus de ces travaux sur les écoulements autour des corps oscillants, dans les tuyaux et entre les cylindres, il a conçu et mis en œuvre le premier appareil à cylindres concentriques en rotation continue et mesuré avec précision la viscosité de l’eau et l’air.  Pour plus de lecture sur cette biographie pdf

Ce contenu a été publié dans Biographies, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.